Bruce Dévernois Avocat

Gouvernance du temps de travail et des ressources humaines

Inventer une nouvelle gouvernance des ressources humaines pour renforcer la compétitivité de l’entreprise et booster sa valeur ajoutée

• Un article de la rubrique Nos domaines d’intervention et cas pratiques d’entreprise

Pour une nouvelle gouvernance du travail

C’est parce que le « bien-être » et l’épanouissement des salariés est la clé de la compétitivité de l’entreprise que leur mise en œuvre est une priorité. A défaut, la violence et les déchirures imposées aux personnes et aux organisations coûtent cher non seulement en termes de fonctionnement mais également à recoudre.

La montée du désir d’autonomie est la marque de nos sociétés modernes. Les crises économiques qui se sont succédé depuis le 1er choc pétrolier ont progressivement remis en cause le système du salariat. La contrepartie du lien de subordination était l’emploi à vie et la garantie d’une progression de carrière et des salaires. De plus, lorsqu’un salarié n’était pas satisfait, il avait la possibilité de quitter son travail pour en trouver un autre presqu’immédiatement. Ces garanties ont disparu et le salarié se retrouve face au lien de subordination avec toute la violence sans échappatoire que ce dernier implique. D’où la montée du stress, des maladies, des suicides et autres risques psychosociaux.

Repenser profondément le rapport au travail

Repenser profondément le rapport au travail est une urgence dans les entreprises pour rétablir un bien-être, source fondamentale de productivité. Modifier les comportements et les représentations du salariat nécessite de revoir et l’organisation du temps et celle des rémunérations. Les salariés doivent se voir offrir des espaces de liberté pour composer leur emploi du temps. Cela ne peut se faire qu’en liaison avec les commandes des clients. Compte tenu d’une demande stable de la part des salariés (environ 50 % souhaitent pouvoir travailler au-delà de la durée légale et dans ces 50 % environ 20 % sont renouvelés chaque année), il est possible d’organiser le fonctionnement d’un tel marché au sein de l’entreprise.

Les salariés doivent également se voir offrir une espérance de gains allant au-delà de leur salaire fixe mensuel et qui soit couplée avec une production de valeur ajoutée effective et non plus seulement au temps passé. L’organisation d’un tel système est à la base de la responsabilisation des individus et du développement de leur autonomie, en même temps qu’elle nécessite une profonde révision du rôle de l’encadrement.

Un tel changement ne peut pas s’opérer brutalement et nécessite d’être maîtrisé. Notre cabinet apporte un accompagnement concernant l’ensemble de la mise en œuvre de cette nouvelle gouvernance des ressources humaines, ses techniques, son intérêt, sa progressivité, les résultats à en attendre…

Bruce Dévernois, Avocat
Mots clé : , ,

Commentez cette page !